Fiche métier : comment devenir vitrailliste ?

Le vitrailliste est connu pour être un artisan d’art. Son principal métier est de travailler le verre à froid dans le but de réaliser ou de restaurer des vitraux. Mais quelles sont les qualités requises pour faire ce travail ? Et quelles sont les formations exigées par ce métier ?

Quelles sont les missions d’un vitrailliste ?

La principale mission d’un vitrailliste est de créer des modèles de vitrail suivant son inspiration ou à la demande d’un client. Il peut également restaurer les vitraux des édifices religieux. D’un autre côté, il peut dessiner une esquisse suivant la commande d’un client et la lui soumettre après. De même, il est en mesure de réaliser une maquette du vitrail sur calque, de découper les différentes pièces de verre, ou calibres, à l’aide d’un diamant, et les classe par couleur ; d’ajouter des détails dessinés à la main avec un pinceau, de recuire les morceaux de verre et de les ajuster à l’aide d’un petit marteau ou d’une pince plate, de limer les arêtes et de les assembler autour de baguettes de plomb et soude les intersections à l’étain. Par ailleurs, il a aussi comme mission de se rendre sur le chantier pour poser les vitraux achevés.

Les qualités requises pour devenir vitrailliste

Le métier de vitrailliste est un métier qui requiert de la minutie et de la précision. De plus, le vitrailliste doit avoir de solides connaissances en histoire de l’art, en physique chimie pour savoir manier les oxydes colorants et de tenir compte des différentes propriétés des produits verriers. Par ailleurs, il doit se munir d’une sensibilité artistique ainsi que d’un sens de l’harmonie et des couleurs. En outre, il doit avoir une bonne résistance physique puisque ses gestes sont répétitifs, et il peut être amené à porter de lourdes charges ou à travailler en hauteur sur un chantier.

Les formations de vitrailliste nécessaire

Les formations de vitrailliste se passent généralement après le collège. Pour devenir artisan vitrailliste, il faut se munir au minimum d’un CAP arts et techniques du verre, option vitrailliste. Cependant, l’aspirant à ce métier peut poursuivre sa formation et obtenir un BMA ou Brevet des Métiers d’Art verrier décorateur. Pour travailler dans la restauration, le vitrailliste doit passer un bac techno STD2A, puis rejoindre l’école Olivier de Serres à Paris, pour préparer un DMA (diplôme des métiers d’art) décor architectural, option traitement plastique et de la transparence.