Que représente le vitrail de la cathédrale Notre-Dame d’Amiens ?

La cathédrale Notre-Dame d’Amiens fait partie des monuments historiques en France depuis 1862. Elle est inscrite depuis 1981 au patrimoine mondial de l’UNESCO. Cette cathédrale a été autrefois ornée de vitraux resplendissant, mais que faut-il connaître sur ces vitraux ? Et quelle est l’histoire de la cathédrale Notre-Dame d’Amiens ?

Les vitraux d’origine de la cathédrale Notre-Dame d’Amiens

Sans doute, le vitrail de la cathédrale d’Amiens constituait un de ses éléments décoratifs les plus significatifs pour les fidèles. Malheureusement, la cathédrale d’Amiens a perdu la plupart de ses vitraux d’origine lors de plusieurs incendies et incidents qui l’ont touché. Cependant, elle reste réputée pour ses sculptures gothiques du XIIIe siècle qui ornent sa façade occidentale et le portail de la Vierge Dorée sur la façade sud du transept, ainsi que les stalles de son chœur, chef d’œuvre d’ébénisterie. La cathédrale d’Amiens présente une unité architecturale perceptible, mais les aspects hétérogènes de sa façade occidentale et l’élévation de sa nef montrent que la cathédrale a subi au cours de sa construction d’importantes modifications qui ont quelque peu changé la pensée originelle de l’architecte.

L’essentiel à connaître sur la cathédrale d’Amiens

Même si le vitrail de la cathédrale d’Amiens n’a malheureusement pas survécu aux différents incidents qui ont frappé cette bâtisse, cette cathédrale est reconnue comme étant une cathédrale d’une grande beauté. En effet, la cathédrale Notre Dame d’Amiens est la plus vaste cathédrale de France avec un volume intérieur de 200 000 m3. De plus, elle est considérée comme l’archétype du style gothique classique, comprenant aussi des éléments du style gothique, du gothique rayonnant sur le chevet et du gothique flamboyant sur la grande rosace de la façade occidentale, la tour nord ainsi que les stalles. Elle présente une longueur hors œuvre de 145 mètres et une hauteur sous voûte de 42,30 mètres.

Une reconstruction qui continue

La cathédrale d’Amiens a connue plusieurs incendies et pillages lors des croisades et différentes guerre, mais elle a survécu et ne cesse de se reconstruire depuis des siècles. Dans ce sens, depuis 1994, les travaux de restauration de la cathédrale sont financés par Amiens métropole, le département de la Somme, la région Picardie et l’État. La campagne de restauration importante menée dans les années 2000 sur la façade occidentale utilise pour la première fois sur une grande échelle la technique de la désincrustation photonique au laser pour le nettoyage de la sculpture des portails.